Publié le 13 juillet 2017

Une menace réelle, bien que non visible


Suite à l’essor d’internet, laissant la porte ouverte à nos données personnelles, de nouvelles menaces appelées « cybermenaces » sont apparues au fil du temps.

Le stratagème consiste à rassembler le plus de données possible sur votre identité, ou sur celle de votre entreprise, dans le but d’obtenir de l’argent contre la récupération de vos données. Ces techniques sont utilisées par des individus appelés « hacker » ou « cracker » - l’intitulé peut varier en fonction de la technique utilisée, mais le but reste le même.

Quelques conseils

De nombreuses entreprises ont fait l’objet de cyber-attaques, et plusieurs d’entre elles ne s’en sont malheureusement pas relevées. Les cibles sont aujourd’hui principalement des TPE et PME, après de nombreuses attaques de grandes entreprises.

Une entreprise doit avant tout miser sur la vigilance. C’est-à-dire filtrer les emails, ouvrir seulement les pièces jointes des destinataires connus, en cas de doute la suppression de l’email doit être immédiate. Il en est de même pour les appels téléphoniques.

La formation des employés est nécessaire. Ceux-ci seront fortement sollicités en cas d’attaque. Les cybercriminels font en effet pression sur les salariés, se faisant passer pour le comptable ou le patron de l’entreprise. Les délais d’actions sont brefs, c’est pourquoi il faut être très réactif pour contrer rapidement l’individu derrière l’arnaque. Et par conséquent, éviter une perte colossale à son entreprise, voir même d’éviter la faillite.

En savoir plus

Pour comprendre de manière plus détaillée les contre-mesures à appliquer en cas d’arnaques ou de cyberattaques :

Vous trouverez également différentes fiches techniques concernant les diverses attaques et arnaques recensées : piratage de serveur informatique, défacement de sites internet, escroquerie au RIB, escroquerie par un faux technicien ou un faux prestataire EDF, ransomware, fishing, phénomène pokemon go, ...

Source : Ordre des experts-comptables